Pourquoi optimiser votre organisation de travail avant tout changement?

Le chiffre à retenir

70% des projets de changement n’atteignent pas leurs objectifs .Et ce chiffre traduit souvent un décalage entre la vision et sa mise en œuvre opérationnelle.

On ne croit pas si bien dire quand on dit que le changement vient de l’intérieur car on parle aussi de l’intérieur du travail. Autrement dit, comment prévoir la gestion des tâches à réaliser de façon plus efficiente, comment chercher à optimiser les choses au mieux, comment trouver “ le meilleur chemin” et surtout donner plus de sens dans le changement du travail quotidien de vos équipes pour faciliter la transition.

Le(s) faux remède(s)

Un exemple: comprendre par digitalisation ou transformation numérique des organisations qu’à chaque besoin correspond un outil numérique est un raccourci qui peut avoir un effet “kiss cool” et que peuvent éviter les dirigeants.Trop souvent, on arrive à un résultat constitué d’un patchwork de faux remèdes hétérogènes qui souvent dans la pratique ne font qu’aggraver le mal .

Car finalement se pose t-on suffisamment la question par anticipation des conséquences des changements radicaux ( plus ou moins couronnés de succès) dans le travail concret de vos équipes?

Souvent même l’absence d’une gestion réfléchie des effets induits par les nouvelles formes d’organisation du travail est secondaire- là où les nombreux échecs et déceptions pointent du doigt ceux qui les ont mis en œuvre . Et il n’ a qu’un pas pour se retrouver face à des équipes désinvesties.

Choisir ses priorités est (encore plus) essentiel

Vous connaissez tous ce vieil adage qui dit que la truelle ne fait pas le maçon. Comme ces outils, l’organisation de travail dans votre établissement et la digitalisation sont  aussi des moyens.

Un conseil à vous partager: à chaque problème rencontré, commencez par rentrer dans une démarche d’analyse, de simplification et d’amélioration avant de le réduire à l’équation problème = outil. Aller à la racine du problème. Saisir l’opportunité d’analyser avec tous les femmes et hommes qui constituent votre organisation de réfléchir à comment déjà améliorer le processus de travail- c’est-à-dire la manière dont le travail est à faire et la façon de le faire.

Et là où paradoxalement le facteur humain est souvent qualifié de maillon faible dans le paysage numérique, il en devient le facteur clé.

Tous les prestataires de solutions vous le diront: on digitalise un processus qui fonctionne et que l’on maîtrise avant. Aussi vous avez tout à gagner à réfléchir en amont à vos processus pour garantir le meilleur retour sur investissement dans la pratique.

Nombreuses sont les bonnes stratégies d’optimisation organisationnelles: chacune avec ses effets positifs et ses contraintes, comme un médicament. Mais ces stratégies n’ont de sens que quand vous les regardez avec un autre regard, une prise de recul avec aussi une vision plus systémique . Analyser et comprendre les interactions entre les processus opérationnels et l’organisation du travail, les usages des outils numériques et la gestion des équipes, le service rendu que ce soit en interne mais également avec ses contacts extérieurs et son secteur d’activité.

Et s’il y a une règle à retenir : c’est qu’il n’y a justement pas de règles.

Chaque organisation est unique, chaque solution est personnalisée et ce qui marche pour une n’est pas forcément reproductible pour une autre- combien même elle serait confrontée aux mêmes défis dans le même secteur d’activité.

Connaissez- vous cet outil professionnel utile ?

Parce que la percée des innovations technologiques et l’exigence croissante des clients, il faut faire vite. Il y a un fil rouge à suivre: la démarche processus métier mais pas de recette magique. Moyens, ressources et compétences disponibles en sont les ingrédients tout en intégrant les possibilités croissantes des nouveaux outils digitaux présents et à venir qui sont à combiner pour le meilleur. Sans oublier la clé sans quoi rien ne serait possible de changer : la raison d’être de votre activité et votre culture d’entreprise.

En soi, Il faut tout simplement garder à l’esprit que chaque projet de démarche processus métier est un challenge.

 

PCDA Amélioration Continue “ KAIZEN” Lean Management Six Sigma DMAIC
La roue du statisticien Dr Edwards Deming qui vise à améliorer sans cesse la qualité d’un processus entre autres Pour un changement pour le mieux ( “ Kaizen”), c’est une approche simple pour des améliorations concrètes , simples, peu coûteuse et immédiates Une technique qui vise à l’élimination de toutes les activités à faible valeur ajoutée c’est à dire à limiter les gaspillages pour une productivité plus juste Méthode factuelle pragmatique et structurée qui conjugue amélioration continue et productivité des processus pour accroître la profitabilité

Quelque soit la méthode choisie, l’essentiel est de trouver celle qui vous convient dans cette démarche processus métier.

Votre mission si vous l’acceptez

Osez le management transversal qui a pour double objectif la réorganisation des processus et d’optimiser durablement la performance de votre organisation.

Parce qu’il agit simultanément sur plusieurs secteurs clés de votre organisation avec expertise et savoir- être, c’ est un moyen très puissant de potentialiser tous les éléments essentiels pour le fonctionnement optimum de votre établissement, avec plus de sérénité et d’efficacité pour tous.

Et vous gagnerez encore plus à l’intégrer dans une démarche d’amélioration continue qui vise à créer un cercle vertueux gagnant- gagnant avec plus d’ efficacité et d’efficience.

Gardez enfin à l’esprit que l’intelligence organisationnelle rendra toujours votre établissement plus performant, ce qui fera la différence c’est la priorité que vous lui donnerez.

 

La simplicité est la sophistication suprême

Léonard de Vinci

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.