Quel est le duo gagnant pour la réussite de votre transition numérique ? Partie 4

19 bons gestes pour (mieux) se protéger

Octobre est le mois européen de la cybersécurité qui vise à sensibiliser à la sécurité numérique.

La plupart des personnes qui ont pris ces nouvelles habitudes ont renforcé leurs immunités numériques :

  1. A nettoyer ton disque dur, tu te mettras
  2. Sauvegarder souvent (très), tu feras
  3. Se protéger plus avec double authentification, il faudra
  4. Mises à jour dès que demandées, tu lanceras
  5. Connexions WIFI public, tu limiteras
  6. Espaces données pro et perso, tu distingueras
  7. Pièces jointes, messages, liens d’émetteurs douteux, tu ne cliqueras point
  8. Le soir tes équipements, tu éteindras
  9. En cas de suspicion de cyber-attaque, stop réseau tu déconnecteras
  10. Mots de passe uniques par compte et double authentification, tu chériras
  11. Données sensibles de santé, tu veilleras
  12. Gestionnaire de mots de passe, tu adoreras
  13. Respect RGPD, tu ne transigeras pas
  14. Sobriété numérique  avec usage au juste besoin, tu souhaiteras
  15. Prendre soin de ton identité numérique, tu comprendras
  16. Mieux s’équiper, tu investiras
  17. Connexion WIFI sécurisée, tu exigeras
  18. Tes temps d’écrans, tu compteras
  19. Continuer à t’informer sur les risques numériques, tu décideras

Pour aller plus loin ( lecture de 1 min) : l’essentiel des 19 bons gestes en cybersécurité

Votre mission si vous l’acceptez.

Être prêts, tout simplement.

Bienvenue dans ce que tout le monde appelle la Nouvelle Normalité, là où la sécurité numérique est aussi un facteur de performance durable.

La nécessaire transformation numérique de l’ensemble des acteurs du secteur de la santé doit s’accompagner d’une métamorphose plus profonde qu’elle n’y paraît dans l’évolution de l’organisation du travail et des modes de collaboration. C’est aussi mettre en exergue le rôle grandissant des équipes sur les données et le système d’information de l’ensemble de votre établissement.

Phénomène d’une ampleur insoupçonnée, la cybercriminalité continue de se perfectionner et de s’organiser désormais comme une véritable industrie qui en fait un trafic lucratif qui s’est aussi professionnalisé (au même titre que le trafic de faux médicaments estimé à 200 milliards de dollars et qui a explosé avec internet pour en faire le plus gros marché de contrefaçon au monde) .

Attirés par des bénéfices colossaux (un dossier médical se vend entre 250 et 700 dollars là où les coordonnées de cartes bancaires 5 $ )pour de faibles risques encourus en raison des failles législatives et des prises de conscience et réactions tardives, ces nouveaux délits sont en pleine explosion  : + 475 % vols de données de données de santé ( à votre insu).

Dire que le facteur humain est un facteur de risque est une demi- vérité ou demi-mensonge.

Premiers bénéficiaires mais aussi premières cibles, de la sensibilisation à l’investissement dédié à la formation que vous déciderez, vos équipes peuvent apporter une contribution déterminante d’où l’importance de les engager tous pleinement .

Seule la mobilisation générale et coordonnée des femmes et des hommes de votre entreprise soutenus par une volonté de politique de sécurité (y compris numérique) durable entravera cette menace.

Et rien ne protégera plus qu’une implication permanente de vos salariés sensibilisés en continu par tous les moyens possibles à l’existence et aux risques des nouveaux usages numériques intégrés aux actes quotidiens avec toujours plus de données sensibles à traiter .

Autrement dit, un potentiel inestimable à renforcer pour la sécurité et la sérénité de tous.

 

Le plus puissant des antivirus

est celui qui se trouve

derrière son écran et son clavier

Samy Mahfoudh, activateur numérique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.