La santé au travail : avez- vous pensé à checker celle de votre organisation de travail ?

14 310 euros par an, c’est le coût moyen d’un salarié français désengagé.

En 2020, un salarié désengagé coûterait 14 310€ à son employeur d’après l’IBET. Sachant que 63% (soit 9 010€) sont des coûts maîtrisables dès le moment où les entreprises décident d’agir sur la santé et la qualité de vie au travail de ses équipes.

Prise de conscience de la QVT autrement

En 1970, le prix Nobel d’économie Milton Friedman affirmait que « l’unique responsabilité sociale de l’entreprise est d’accroître ses profits ». Longtemps le mantra des écoles de commerce,  une autre prise de conscience est en train de s’opérer de nos jours.

« Le paradoxe d’une entreprise c’est qu’elle n’est jugée que sur des chiffres, alors qu’elle est surtout constituée de chairs et d’émotions » : c’est en ces terme que Ludovic Baumgartner qui en quelques mots de parler de prendre en compte l’importance du bien- être au travail pour les êtres humains relationnels que nous sommes.

Quand on parle de grande démission ou d’attrition, finalement de quoi parle-t’on?

De la dimension psychologique  au travail qui est en difficulté tout simplement. Et ici la base de la gestion émotionnelle c’est avant tout le besoin de sécurité affective et émotionnelle, qui nous le savons a touché tout le monde ces dernières années.

“Le bien- être au travail est un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu du travail” : c’est la définition du bien- être au travail selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Déjà Confucius le disait:  choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Focus sur la Qualité de Vie des Conditions de travail ( QVCT)

Ce n’est pas parce que ce n’est pas visible qu’elle n’existe pas . Je suis sûre que vous avez tout de suite pensé à la magie !

Mais avez- vous pensé tout simplement à l’organisation du travail ?

Nombreux sont les  managers aujourd’hui qui passent encore leur temps à contrôler leurs équipes- et encore plus en télétravail. Parce qu’ils sont persuadés que sans la carotte et le bâton, leurs collaborateurs en feraient le moins possible, là où présentéisme, présentiel et efficience sont forcément collés à des environnements de travail.

Et pourtant, toutes les études montrent pourtant le contraire : savez- vous que  le contrôle est adapté à 1 % des individus mais inadapté à tous les autres?

L’expérience montre également que plus les salariés se sentent responsabilisés, écoutés et respectés, plus ils éprouvent un fort sentiment d’appartenance à leur entreprise et plus ils se montrent motivés et reconnaissants. 

Et c’est ici que toute l’alchimie collective commence: le sens donné, la satisfaction du travail effectué et le bien- être ressenti à la satisfaction du travail donnée et cerise sur le gâteau, la performance collective.

Nouvelle QVT, et si vous essayiez la motivation ?!

A fortiori dans un contexte de recrutement tendu, une organisation qui veut perdurer a donc intérêt à comprendre tout l’intérêt à valoriser l’adéquation entre les valeurs et les motivations de ses talents avec ses missions et sa culture.

QVCT et RSE, les deux faces d’une même pièce

Nombreuses sont les entreprises qui disposent d’une charte éthique . Et elles  y voient souvent  leur responsabilité sociale et environnementale uniquement comme un outil au service de la seule productivité.

Ici , cultiver le bonheur au travail pour des raisons de profit à court terme s’avère un mauvais calcul à l’usage . En plus si les salariés se rendent compte que la démarche n’est pas sincère, ils risquent de se démotiver, ce qui sera totalement contre-productif.

Les organisations ne peuvent plus se contenter d’engranger des bénéfices.

« L’entreprise n’a pas de culture, c’est une culture » pour reprendre les termes de Simon Sinek.

Alors quand le climat de travail favorise une meilleure performance collective, ces entreprises humanistes s’engagent à  avoir un impact positif sur la société.

Parler de QVCT avec sa RSE, c’est parler de l’attention que l’on porte à la performance sociale au coeur de l’organisation dans l’alignement de la démarche de responsabilité sociétale.

Le défi de taille dans le contexte actuel. Face à des entreprises toutes uniques et plurielles, avec des modes de travail divers et variés, la frontière entre valeurs et motivations personnelles se floute de plus en plus . Les lignes bougent et aujourd’hui la quête de sens est redevenu un moteur d’engagement et par extension de performance- pas l’inverse.

Synergie, QVCT, RSE et Performance opérationnelle

Dans le contexte économique actuelle, ce n’est plus une option mais un impératif pour la plupart des entreprises.

Parmi les 4 atouts d’une démarche résolument engagée dans le cadre d’une démarche de progrès qui contribuent aux enjeux de QVCT-RSE :

  • Développer l’autonomie de chacun et tous dans la détection des problèmes
  • Sensibiliser à un autre regard sur son poste de travail et les processus liés
  • Encourager la motivation et la responsabilisation en facilitant les conditions optimum
  • Gagner en efficience et en sécurité dans le management des risques liés aux flux physiques et d’informations.

L’objectif final vise à améliorer les résultats par des processus de travail revisités et ainsi favoriser le bien être de tous.

 

Et a fortiori dans un marché de l’emploi tendu, prendre soin d’un climat de travail sain et du bien- être de ses équipes sont des conditions sine qua non à la bonne santé de votre entreprise qui portera les fruits d’une performance saine, productive et efficiente.

Et ce n’est finalement pas un hasard si la Journée mondiale de la santé en ce 7 avril et la Journée mondiale de la Santé Sécurité au Travail  le 28 avril sont du même mois.

 

J’ai décidé d’être heureux car c’est bon pour la santé

Voltaire

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *